The great escape logo

Nous avons rendu visite à The Great Escape dans la banlieue d’Avignon, quelques jours seulement après leur ouverture mi juillet 2015.

Escape Game France : Tout d’abord pouvez-vous vous présenter et nous présenter le lieu, The Great Escape ?

Carol : Notre escape game se situe sur Les Angles, nous sommes ouvert depuis 3 jours, nous avions ce projet depuis le début de l’année. Nous avions vu quelques reportages sur le sujet, on a de suite été emballé. C’était un concept qui  allait forcément fonctionner ! Donc on s’est lancés là dedans à corps perdu ! Cela a demandé beaucoup de travail, beaucoup d’investissement personnel, pour un résultat que nous trouvons très concluant et satisfaisant. Nous partageons les taches avec mon oncle et associé, Stéphane, qui lui est plutôt dans la conception des thèmes et des énigmes. J’étais plutôt là pour le reste, la logistique. Nous avons trois thèmes : le commissariat dans les années 60, le grenier de papy et l’ambassade d’une ancienne république soviétique qui ouvrira ses portes le 1er aout.

EGF : Vous nous disiez tout à l’heure que vos salles sont progressives, et vous conseillez les joueurs de commencer par le commissariat ?

Stéphane :  Oui c’est préférable, c’est un niveau que l’on a qualifié de débutant, après le grenier de papy est intermédiaire, et l’ambassade sera vraiment pour les experts et ceux qui sont rodés à l’escape game.

EGF : Comment avez-vous découvert l’escape game ?

Stéphane : Très passionné de chasse aux trésors et autres choses dans le genre depuis toujours, j’ai été à la recherche de la chouette d’or de Max Valentin, qui n’est toujours pas trouvée, ainsi que le trésor d’Orval de Max Valentin qui a été trouvé au bout d’un an et demi. J’étais l’an dernier au chômage, licencié économique, puis j’ai vu un reportage au journal télévisé je crois, en novembre. Je me suis dit, voilà, c’est ça que je veux faire ! Et puis comme ma nièce allait être au chômage aussi guère de temps après, puisque c’était annoncé, on s’est dit pourquoi pas partir dans l’aventure tout les deux ! Et nous voilà, au bout de neuf mois dans nos locaux, prêt à accueillir beaucoup de monde !

EGF : C’est donc une intelligence artificielle qui a crée vos jeux ?

Stephane :  C’est ça ! Al, l’intelligence artificielle qui a été développé par The Great Escape, gère les joueurs quand ils ont besoin d’aide au sein des salles. C’est lui qui nous envoi régulièrement les nouvelles énigmes que l’on doit placer dans les jeux.

EGF : Quelle a été le plus compliqué dans le développement de vos jeux ?

Stephane :  Le plus dur n’a pas été de confectionner des petits bouts d’énigmes… Le principal problème est de les assembler pour que cela ait un sens, qu’il n’y ait pas d’anachronismes ou d’objets déplacés dans chaque thème que nous utilisons.  Dans le commissariat des années 60, on ne pouvait pas se permettre d’avoir un ordinateur, ce n’était pas possible ! Dans le grenier de papy, on voulait des choses un peu kitsch, un peu vieille, on ne pouvait pas se permettre d’avoir un écran plasma ou un CD. C’est l’étape la plus fastidieuse.

EGF : Vous avez joué à quelques salles  à  Paris,  avez vous eu un coup de coeur ?

Stéphane : A Paris, on a beaucoup beaucoup beaucoup aimé Gamescape. On a en plus été très très bien accueilli. Cela a vraiment été le meilleur des six ou sept endroit où l’on a joué !

EGF : Quels sont vos projets pour le futur ?
Carol : Recevoir beaucoup de monde !

Stéphane : On aimerait déjà bien s’implanter dans la région d’Avignon. Puis ouvrir d’autres salles comme vous avez pu voir, on a de la place pour. Faire deux ou trois autres salles, puis après on peut rêver à plus grand, tout est permis !

Un grand merci à Stéphane et Carol pour leur accueil en pays Avignonnais !


The Great Escape, 206 avenue de Grand Angles, 30 133 Les Angles  RESERVER

ouvert tous les jours de 10h à 22h, de 3 à 5 joueurs à partir de 18€ par personne.

www.thegreatescapeconcept.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser votre commentaire !
Entrer votre nom ici svp