Get out - l'affaire Cunningham

C’est chez Get Out Orléans que nous avons pu tenter la résolution de L’Affaire Cunningham, une des premières salle crée par le réseau d’origine lilloise Get Out !. Cette salle est proposée dans la plupart de leurs bureaux à travers la France et depuis quelques temps également en Belgique. C’est donc dans leur antenne orléanaise que nous allons tenter de résoudre L’Affaire Cunningham. Les présentations faites, nous nous installons dans le grand canapé afin d’être briefé sur cette enquête qui n’a pas encore pu être résolue puisqu’elle prend pour cadre John The Butcher, un serial killer opérant dans la ville de Londres à la fin du vingtième siècle. Le commissaire J. Cunningham qui enquêtait sur l’affaire a soudainement disparu…

Dès l’entrée dans la room, on peut voir que le lieu est grand, et que l’on évoluera sans aucun soucis dans la pièce, même à six joueurs. Le décor proposé par Get Out Orléans est très sobre et décoré dans un style assez minimaliste. En effet le bureau du fameux Cunningham est aménagé de la sorte : un grand bureau, des cadres aux murs,  quelques autres rangements. Retour dans les années quatre vingt dix oblige, on ne peut louper sur le bureau un i-mac, emblème du design et de la technologie d’une autre époque. Malgré cela l’ambiance donnée dans cette room fonctionne plutôt bien puisque l’on y retrouve tout les outils nécessaires à la résolution d’une enquête avec une touche de nostalgie de la fin des années 90.

L’Affaire Cunningham est une énigme à la progression linéaire. Et dans cette room de Get Out, cela prend une certaine importance. En effet, c’est tout au long de la progression, à travers les puzzles laissés ici, et leurs résolutions, que l’on l’on va enquêter pour découvrir ce qui c’est réellement passé entre ses murs. Evidement, vous devrez lors de votre passage dans le bureau du détective il faudra ouvrir bon nombre de cadenas. Les énigmes sont classiques, néanmoins elles s’enchainent sans encombre, et feront appel comme souvent dans l’Escape Game à votre sens de l’observation et d’analyse de l’environnement. Mais Get Out propose aussi dans L’Affaire Cunningham quelques manipulations sympathiques dont une particulièrement bien intégrée à la thématique de la salle qui réveillera à coup sur vos talents cachés d’investigateurs.

C’est peu de temps avant la fin des soixante minutes que notre duo a résolu tous les mystères de l’Affaire Cunningham. Construite autour d’une enquête policier à mener, cette room de Get Out propose de marcher sur les traces de john Cunningham au fil de vos découvertes et de la résolution de ses énigmes. La salle est accessible à tous les publics, mais les joueurs ayant déjà quelques évasions au compteur préféreront sûrement tenter l’aventure en trio. Et vous, arriverez-vous à lever tout le mystère autour de l’Affaire Cunningham ?

On a bien aimé :

  • L’histoire est développée tout au long du jeu
  • des manipulations originales

On a moins aimé :

  • Le décor aurait pu être plus présent
Get Out, L’Affaire Cunningham
  • Immersion / Décors - 70
  • Diversité / originalité - 60
  • Difficulté - 80
70

En résumé :

Cette room de Get Out propose de résoudre une enquête policière dans un environnement typique de la fin des années 90. Fouille, observation, et travail d’investigation seront nécessaires pour élucider L’Affaire Cunningham.

Comments Rating 0 (0 reviews)

Vous aussi donnez votre avis sur votre expérience avec Get Out et L’Affaire Cunningham ci-dessous avec les commentaires !


Get Out Orléans,4 Rue du Faubourg Madeleine, 45000 Orléans RESERVER

Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 22h, de 3 à 6 joueurs, à partir de 18€ par personne

orleans.getout.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser votre commentaire !
Entrer votre nom ici svp
Sending